Comment j’ai oublié mon ex en 3 mois

Dans cet article, je vais te montrer étape par étape comment j’ai réussi à me remettre de ma rupture amoureuse en moins de 3 mois, alors que j’en souffrais depuis plus de deux années.

Je vais te dévoiler la technique la plus importante qui m’a permis d’avancer : la technique des points de souffrance cachés.

Cette technique est redoutablement efficace pour ta guérison si tu souffres toujours de cette rupture malgré le temps qui passe et malgré l’application des techniques classiques comme le silence radio par exemple.

On commence avec la première étape.

Etape n°1 : Comprendre les vrais raisons de la séparation

L’enjeu d’une guérison n’est pas d’être à nouveau heureux sans penser à son ex.

Le véritable enjeu d’une guérison, c’est de retrouver son identité et son estime de soi.

C’est de pouvoir se relever, reprendre confiance en soi et s’autoriser à vivre une nouvelle relation amoureuse sans l’ombre de la précédente.

C’est de donner une nouvelle chance à l’amour, en commençant par l’amour de soi.

La première étape pour y parvenir, c’est de comprendre.

Qu’on le veuille ou non, on passe forcément par cette étape : c’est lié au fonctionnement du cerveau.

Si le cerveau cherche autant à comprendre : c’est parce que c’est une machine qui a pour objectif ta survie.

Ce qu’il cherche à faire, c’est tisser des liens pour en tirer des expériences de vie et minimiser les risques la prochaine fois que tu rencontreras quelqu’un.

Tu peux faire le parallèle ici avec une chute dans les escaliers.

Si tu tombes une fois des escaliers, ton cerveau ne te laissera pas tranquille tant que tu n’auras pas trouvé un moyen d’éviter ça la prochaine fois, en étant par exemple plus attentif.

C’est la même chose pour la rupture. 

Ton cerveau ne te laissera pas tranquille tant que tu ne feras pas ce travail, et qu’on le veuille ou non, des liens finiront forcément pas être tissés par ton cerveau, qu’ils soient bons ou mauvais.

L’erreur la plus commune que tu peux faire lors de cette étape de compréhension, c’est de croire automatiquement que tout est forcément de ta faute, et que la rupture s’est produite uniquement à cause de toi.

La deuxième erreur la plus commune ici, c’est de chercher absolument à obtenir des explications de la part de ton ex.

Si tu en as la possibilité, je ne te dirai pas d’éviter de le faire.

Mais généralement, les explications que ton ex te donnera seront faussées, car ton ex peut ne pas savoir non plus pourquoi la raison réelle de ce choix de rompre.

Ton ex peut également te reprocher la faute, uniquement pour se dédouaner de responsabilités et rassurer son ego.

Tôt ou tard, tu passeras cette étape, même si ton ex ne veut pas te donner d’explications.

Mais le problème ici, c’est que tu peux passer cette étape en tirant de mauvaises conclusions comme par exemple “De toute façon c’est tous les mêmes.”

Pour t’aider à comprendre de la bonne façon, je te recommande deux livres :

De la rupture à la reconstruction de soi, de Christophe Fauré.

La rupture amoureuse : s’en sortir et ne pas refaire les mêmes erreurs, de Lisa Letessier.

Juste avec ces deux livres tu auras dans la grande majorité des cas l’essentiel pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé, en tirer des conclusions saines et avancer.

Résumé de l’étape n°1 :

  • Comprendre les raisons de la séparation est un passage obligatoire, tu dois impérativement avoir sous la main de bons éléments de réflexion pour ne pas tirer de mauvaises conclusions qui peuvent impacter tes futures relations amoureuses.
  • Une séparation est rarement uniquement de notre faute, mais un ensemble de plusieurs points qu’on ne maîtrise pas forcément.
  • La lecture des deux livres que je recommande permet dans la grande majorité des cas de rupture de tisser de bons liens et d’avancer à la prochaine étape.

Étude de cas : ma rupture amoureuse (1/3)

Après quasiment 3 ans de relation amoureuse, mon ex avait pris la décision de me quitter, sans crier gare.

Je n’ai pas supporté cette annonce, et j’ai essayé pendant plus de 3 mois de la récupérer par tous les moyens, mais impossible de lui faire changer d’avis.

Pendant les deux années qui ont suivi la rupture, j’ai essayé beaucoup de choses pour m’en sortir comme la pensée positive, le sport, les relations pansement, le silence radio, mais rien ne changeait vraiment.

J’ai toujours pensé que tout était de ma faute, que la séparation était due à un manque de quelque chose venant de ma personnalité.

Manque de confiance en soi, manque de courage, manque de sociabilité, etc.

Je voyais ce manque comme quelque chose de négatif m’ayant coûté cette relation, et je m’en suis beaucoup voulu.

En réalité, je me suis vite aperçu en lisant des livres de psychologie que je n’y étais pas pour grand-chose dans l’équation qui a amené à la séparation.

C’était un concours de circonstances, accompagné de ce que j’appelle des points de souffrance cachés provenant de mon ex (j’en parle dans l’étape n°2), et que je ne pouvais plus combler à ce moment précis de notre relation.

Etape n°2 : Déterminer tes points de souffrance cachés

Durant ces deux années à souffrir de ma rupture, j’ai écumé des dizaines de sites internet, de vidéos Youtube et de livres sur le développement personnel.

J’étais littéralement à la quête du Saint-Graal qui allait me permettre de me remettre de cette rupture en un claquement de doigts.

Ce Saint-Graal de la guérison amoureuse, j’ai fini par le trouver, par le retravailler et en faire ma propre technique, que j’ai appelé la technique des points de souffrance cachés.

C’est quoi un point de souffrance caché ?

D’après le psychothérapeute Alfred Adler, tout être humain développe un sentiment d’infériorité dès le plus jeune âge.

Ce sentiment d’infériorité tend normalement à disparaître en grandissant, mais il arrive que ce sentiment persiste et se transforme en complexe d’infériorité.

Il peut même arriver que ce complexe apparaisse de nouveau à cause d’un événement que tu as traversé à l'âge adulte, qui t'a fait perdre tes moyens et te sentir inférieur pour une raison X ou Y.

Un complexe d’infériorité, c’est lorsque tu vas te sentir inférieur aux autres en société.

Pour combler ce complexe, tu peux avoir recours à plusieurs moyens différents, et les relations amoureuses peuvent en faire partie.

Et c’est là qu'entrent en jeu les points de souffrance cachés.

Un point de souffrance caché est un complexe d’infériorité que tu essayes de combler grâce à la présence de quelqu’un d’autre, et que tu dois combler à nouveau après la rupture.

Pour résumer, la vraie cause de ta souffrance peut être liée à ce point de souffrance caché, et non forcément à la perte de ton ex.

Voici quelques exemples :

  • Ton ex avait remplacé tout ton cercle social, à son départ tu n’as donc plus personne autour de toi à qui parler : tu te retrouves sans personne, ce qui crée un sentiment d’infériorité.
  • Tu ne t’apprécies pas en tant que personne, tu manques beaucoup de confiance en toi et ton ex te rassurait énormément : tu te retrouves sans cette dose de réassurance, ce qui accentue ton sentiment d’infériorité.
  • Tu as toujours pensé que tu ne pouvais pas réussir à être en couple avec une belle personne physiquement, ton ex était une belle personne et à son départ, tu te retrouves à nouveau avec ce sentiment d’infériorité et cette idée que les belles personnes ne sont pas faites pour toi.

La plupart du temps, ce complexe d’infériorité se retrouve dans ce qu’on appelle la dépendance affective : tu es dépendant de cette relation pour compenser ce sentiment d’infériorité.

En te focalisant sur la dépendance affective, tu peux donc réussir à te remettre de cette rupture, et à combler plus sainement ce complexe.

Comment déterminer un point de souffrance caché ?

La méthode la plus simple pour déterminer un point de souffrance caché, c’est en te posant les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que m’apportait mon ex, et que je n’ai plus aujourd’hui ?
  • Au-delà de l’amour ressenti, pour quelle autre raison je souffre de cette rupture ?

La deuxième question a pour but de surmonter la réponse instinctive qu’on peut avoir après une rupture, à savoir l’amour ressenti pour la personne et qu’on ne peut plus exprimer, ce qui permet de creuser plus loin dans notre psychologie.

Pour t’aider à mieux déterminer un point de souffrance caché, ils se trouvent la majeure partie du temps dans un ou plusieurs de ces domaines :

  • L’identité.
  • Le narcissisme (ou l’ego).
  • Les croyances limitantes.
  • La confiance en soi.
  • L’estime de soi.

Dernier point important, un point de souffrance caché n’est pas systématiquement présent.

Tu peux aujourd’hui souffrir uniquement à cause de la perte de l’être aimé et rien d’autre, mais généralement, cette souffrance ne stagne pas ou ne s’aggrave pas avec le temps.

Si tu souffres toujours de ta séparation malgré le temps qui passe et les actions que tu as entreprises pour aller mieux, c’est donc que tu as probablement un point de souffrance caché qui bloque ta guérison.

Il y a plusieurs problèmes que tu peux rencontrer lorsque tu souhaites déterminer tes points de souffrance cachés.

Le premier problème, c’est celui de croire que l’amour se base uniquement sur des points de souffrance cachés à combler.

En réalité, c’est faux.

Comme je l’ai mentionné juste au-dessus, tu peux aimer une personne sans avoir forcément besoin de combler quelque chose dans ta vie qui est considérée comme toxique.

Le deuxième problème, c’est celui de s’arrêter uniquement à l’amour dans la détermination de tes points de souffrance (c’est pour cette raison qu’il y a deux questions auxquelles tu dois répondre pour mieux les déterminer).

Ca peut sembler en contradiction avec ce que j’ai évoqué juste au-dessus, mais il faut que tu creuses plus loin que l’amour perdu pour vérifier si ce n’est que l’amour qui te fait souffrir.

(Tout en sachant que l’amour peut également être un point de souffrance caché, si jamais pour toi il est impensable de vivre sans être dans une relation amoureuse.)

Le troisième et dernier problème, c’est celui de vouloir absolument rechercher l’origine de nos points de souffrance cachés.

C’est ce qu’on a l'habitude de faire en psychanalyse : aller chercher la source du problème.

Mais dans la grande majorité des cas, ce n’est pas nécessaire : à partir du moment où tu as pris connaissance de tes points de souffrance cachés, tu as juste à te concentrer sur le travail à faire pour le résoudre.

Résumé de l’étape n°2 :

  • Un point de souffrance caché est un point de ta psychologie qui te fait te sentir inférieur et que ton ex réussissait à combler, c’est la plupart du temps le résultat d’expériences que tu as vécues et qui ont façonné ton rapport à toi et aux autres.
  • Pour déterminer un point de souffrance caché, demande-toi ce que t’apportait ton ex et que tu n’as plus aujourd’hui.
  • Les points de souffrance cachés ne sont pas systématiquement présents après une séparation.

Étude de cas : ma rupture amoureuse (2/3)

En creusant dans mes points de souffrance cachés, je me suis rendu compte que j’avais une dépendance affective à mesure que j'emmagasinai de nouvelles connaissances sur la psychologie.

La dépendance affective était un résumé complet de tous mes points de souffrance cachés : je manquais cruellement de confiance en moi, mon estime de moi était au plus bas et je ne savais plus quoi faire de ma vie.

Mon ex réussissait à combler 4 éléments principalement :

  • Ayant perdu une partie de mes relations amicales durant notre relation, mon ex était un peu mon cercle social et ma vie amoureuse en même temps.
  • J’ai toujours pensé à tort que j’avais besoin d’impressionner les autres en sortant avec une belle personne physiquement, mon ex était une belle femme et la perte de mon ex était aussi la perte de ce “privilège” de montrer que j’étais capable d’attirer ce type de personne.
  • Quand j’ai connu mon ex, j’avais une vision pour mon futur qui s’est rapidement envolée. Au moment de la rupture, je ne savais plus où j’en étais dans la vie, mais mon ex était ma boussole qui me permettait de ne pas vivre dans le brouillard.
  • J’ai toujours eu cette croyance limitante que j’étais forcément moins cultivé que les autres. Mon ex était une personne qui adorait se cultiver et sa présence réussissait à compenser ce besoin de démontrer que j’étais une personne cultivée.

Etape n°3 : Travailler sur tes points de souffrance cachés

Maintenant que tu as entre les mains une liste de tes points de souffrance cachés, il va falloir travailler dessus pour surmonter cette séparation.

Avant d’aller plus loin, il faut absolument qu’on voie ensemble deux points importants.

Ces deux points-là sont des problèmes communs qu’on peut avoir quand on cherche à surmonter sa rupture.

C’est important de les comprendre pour accélérer sa guérison.

Le premier problème commun, c’est celui d’être trop pressé.

J’en parle régulièrement dans d’autres articles, mais c’est justement car c’est quelque chose de super important.

On vit aujourd’hui dans une société où on peut obtenir pratiquement tout ce qu’on veut dès le lendemain (voir dans la soirée si tu commandes le matin).

On a accès depuis notre poche à tous nos amis, et à toutes les connaissances possibles grâce à nos téléphones portables.

On est habitué à cette immédiateté, et inconsciemment, on tente de l’appliquer dans tous les domaines de vie, y compris ceux où l'immédiateté n’est pas possible.

Et un domaine où l'immédiateté est impossible, c’est bien la psychologie humaine.

Je rencontre fréquemment la situation suivante dans mes mails ou coachings : une personne vient de vivre une relation de 20 ans, elle a rompu il a quelques semaines à peine, et ne comprend toujours pas pourquoi elle n’arrive pas à oublier son ex.

Elle pense qu’il y a un problème avec elle, mais en réalité, c’est juste normal.

Même si tu as entre les mains la technique qui te permettra d’arrêter de penser à ton ex, tu dois laisser du temps à ton cerveau pour digérer ce qu’il vient de se passer.

La technique fonctionne, mais tu dois juste persévérer un peu plus.

Un deuxième problème commun et qui rejoint exactement ce que je viens de dire, c’est d’écumer le web sans appliquer la moindre technique.

C’est là aussi très fréquent dans mes mails, je reçois souvent la question “Comment oublier mon ex ?”, alors que la solution était dans le cours que j’avais envoyé la veille.

Même si la solution te parait contre-intuitive (j’en reparle à la fin de cette partie), il faut lui donner sa chance, et être patient.

Maintenant qu’on a vu les principaux obstacles à ta guérison, on peut continuer en commençant par des exemples de résolution de points de souffrance cachés selon les exemples que je t’ai donnés dans la partie précédente.

Récapitulatif des exemples :

  • Ton ex avait remplacé tout ton cercle social, à son départ tu n’as donc plus personne autour de toi à qui parler : tu te retrouves sans personne, ce qui crée un sentiment d’infériorité.
  • Tu ne t’apprécies pas en tant que personne, tu manques beaucoup de confiance en toi et ton ex te rassurait énormément : tu te retrouves sans cette dose de réassurance, ce qui accentue ton sentiment d’infériorité.
  • Tu as toujours pensé que tu ne pouvais pas réussir à être en couple avec une belle personne physiquement, ton ex était une belle personne et à son départ, tu te retrouves à nouveau avec ce sentiment d’infériorité que les belles personnes ne sont pas faites pour toi.

Pour l’exemple numéro 1 (ton ex avait remplacé tout ton cercle social), le point de souffrance caché ici, c’est ton cercle social manquant.

Tu as déjà dû lire ça des dizaines de fois ailleurs, mais l’être humain est une espèce sociale avant tout : sans la présence des autres, tu peux souffrir.

Si ton ex était à la fois ton meilleur ami, ton confident, ton amant, et ton ami, et que tu passais de moins en moins de temps avec ton propre cercle social, tu vas vouloir retourner avec ton ex en majeure partie à cause de ça.

Si tu prends le temps de travailler sur ton cercle social, tu arriveras à surmonter la rupture plus facilement et plus rapidement, car tu auras comblé ce besoin grâce à d’autres personnes que ton ex.

Pour l’exemple numéro 2 (Tu ne t’apprécies pas en tant que personne), ce problème provient en général de la dépendance affective : tu as un problème qui se situe au niveau de l’estime de soi qu’il faut travailler en priorité.

Enfin pour l’exemple numéro 3 (Tu as toujours pensé que tu ne pouvais pas réussir à être en couple avec une belle personne physiquement), tu as un problème de croyances limitantes et de confiance en toi, car tu peux aussi sortir en priorité avec de belles personnes pour montrer aux autres que tu en es capable et les impressionner.

Le plan d’action pour résoudre un point de souffrance caché est le même pour tous.

Il se fait en 2 étapes seulement :

Premièrement,  commence par te demander quelle est la meilleure manière de ne plus avoir ce point de souffrance caché (sans l’aide de ton ex) ?

Deuxièmement, travaille sur cette solution pendant au moins 4 semaines.

Ça veut donc dire que pendant 4 semaines, tu vas essayer du mieux que tu peux à appliquer cette solution dans ta vie, même si tu ne ressens pas tout de suite les effets bénéfiques.

C’est très important.

Comme je l’ai dit un peu plus haut, ça peut paraître totalement contre-intuitif de travailler là-dessus pour surmonter ta séparation, car ça ne semble pas directement lié à ta séparation.

En règle générale, on va plutôt chercher des solutions qui semblent combattre la rupture, comme une technique pour arrêter de penser à son ex, ou un silence radio.

Si tu n’as pas de points de souffrance cachés, ces techniques peuvent fonctionner, mais si tu as un ou plusieurs points de souffrance cachés, ce n’est pas assez.

Si tu penses avoir relevé un ou plusieurs points de souffrance cachés de ton côté, donne une chance à cette manière différente de se remettre d’une rupture, tu te rendras très vite compte de ces effets bénéfiques.

Résumé de l’étape n°3 :

  • Attention aux obstacles communs : ne te presse pas, et donne une chance à la technique que tu viens de lire.
  • Quelle est selon toi la meilleure manière de ne plus avoir ce point de souffrance caché sans l’aide de ton ex ?
  • Travaille sur cette solution pendant au moins 4 semaines.

Étude de cas : ma rupture amoureuse (3/3)

Après avoir compris mes différents points de souffrance cachés, je me suis mis à la recherche de ce qui allait pouvoir m’aider à avancer.

J’ai eu beaucoup de mal à trouver de bonnes informations concernant la dépendance affective, la plupart des conseils que je lisais me semblaient vraiment légers et ne correspondaient pas à ce que j’étais en train de traverser.

J’ai donc commencé ici aussi à lire plus de livres écrits par des psychologues.

Une des méthodes qui m’a permis de m’en sortir est la méthode ACT.

Cette méthode m’a permis de travailler sur mes croyances limitantes et sur mon rapport à moi-même et aux expériences que je vis et que j’ai vécues.

J’ai aussi fait tout un travail de rééducation sur ce qu’est vraiment l’estime de soi et la confiance en soi, car là aussi beaucoup de conseils que je lisais sur le web me paraissaient “irréalistes”, et ça s'est aussi confirmé lorsque j’ai commencé à lire des experts du sujet.

C’est après ce travail que j’ai réussi à me libérer de ma dépendance affective et de mes autres points de souffrance cachés, et à surmonter ma rupture par la même occasion, après 2 années à en souffrir.

Je pouvais enfin respirer, envisager une nouvelle relation amoureuse sans la crainte d’une séparation, regarder un film sans mon ex qui parasite mes pensées, croiser mon ex sans ressentir l’envie de la récupérer, et me lever chaque matin avec le sourire (et sans cette douleur au ventre abominable).

  • Ayant perdu une partie de mes relations amicales durant notre relation, mon ex était un peu mon cercle social et ma vie amoureuse en même temps.
  • J’ai toujours pensé à tort que j’avais besoin d’impressionner les autres en sortant avec une belle personne physiquement, mon ex était une belle femme et la perte de mon ex était aussi la perte de ce “privilège” de montrer que j’étais capable d’attirer ce type de personne.
  • Quand j’ai connu mon ex, j’avais une vision pour mon futur qui s’est rapidement envolée. Au moment de la rupture, je ne savais plus où j’en étais dans la vie, mais mon ex était ma boussole qui me permettait de ne pas vivre dans le brouillard.
  • J’ai toujours eu cette croyance limitante que j’étais forcément moins cultivé que les autres. Mon ex était une personne qui adorait se cultiver et sa présence réussissait à compenser ce besoin de démontrer que j’étais une personne cultivée.

Conclusion

Que penses-tu de la technique des points de souffrance cachés ?

Donne-moi ton avis et pose-moi tes questions dans les commentaires, je réponds à tous les messages que je reçois.

Tony

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments