Pourquoi il est possible de surmonter une rupture désastreuse rapidement

Malgré ce qu’on pourrait penser, surmonter rapidement une rupture amoureuse est un sujet tabou (sans exagérer les choses évidemment.)

C’est un sujet tabou dans la mesure où surmonter rapidement une rupture reviendrait au fait de croire que l’on n'aimait pas vraiment la personne tout compte fait.

Dans cet article, je vais te parler du principe des deux souffrances et pourquoi l’amour que tu ressens pour ton ex ne devrait même pas faire partir du débat.

Le principe des deux souffrances

Imaginons que tu sois diagnostiqué en phase terminale pour un cancer du cerveau.

Le genre de chose que l’on ne souhaite à personne.

Comment vas-tu réagir ?

Est-ce que tu vas partir en dépression jusqu’à ce que l’inévitable se produise, ou est-ce que tu vas profiter de chaque instant ?

La quasi-totalité des personnes partira en dépression jusqu’à ce que l’inévitable se produise, en pensant impossible le simple fait de profiter alors même que la maladie est là et que chaque jour est désormais compté.

Pourtant, il est vraiment possible de profiter de chaque instant.

C’est le cas de Jonathan Church, diagnostiqué en phase terminale pour un cancer du cerveau.

Son article est disponible ici : How My Toxic Stoicisim Helped Me Cope With Brain Cancer

Je vais te traduire ici le plus important.

"Pas de leçons, pratiques ou rituels. Pas de tour de magie. Aucun dispositif à employer dans un duel à mort avec la mort elle-même. Continuant simplement à lire, à penser, à écrire et à mettre les choses en perspective… Il y a longtemps que j'ai acquiescé à l'inévitabilité de la mort. Je réfléchis depuis longtemps à la mortalité, non par intérêt morbide, mais par excroissance de la curiosité philosophique. Cela dit, je m'en voudrais de ne pas reconnaître qu'il n'y a pas de préparation pour le moment où l'emprise de la mort est sur vous. Ça va être terrible. Je ne le nie pas. Mais c’est hors de mon contrôle. Le mieux est de se concentrer uniquement sur l’optimisation du temps dont je dispose, plutôt que de le perdre à chercher un moyen d’éviter l’inévitable, ou d’atténuer la terreur de ce moment. Repoussez la dépression et l’anxiété jusqu’à ce que la mort soit sur vous, et non la vie que vous avez à vivre d’ici là."

- Jonathan Church -

Cette mentalité résume tout.

Il y a deux types de souffrances pour n’importe quel événement tragique de nos vies : la souffrance inévitable et la souffrance psychologique.

Jusqu’à preuve du contraire, on a aucun contrôle sur la souffrance inévitable.

En revanche, la souffrance psychologique ne dépend que de chacun.

La souffrance inévitable est la plus courte des deux souffrances, dans le cas de Jonathan Church, ce sera le jour ou son cancer prendra le dessus sur la vie et, dans le cas d’une rupture, c’est l’annonce de la rupture.

La souffrance psychologique est quant a elle la plus longue des deux souffrances, dans le cas de Jonathan Church encore une fois, ca aurait pu être des dépressions à répétitions qu’il a choisi d’éviter - non sans mal j’imagine - et, dans le cas d’une rupture, c’est tout ce qui t’empêche de lâcher prise.

C’est pour cette raison que, peu importe que cette rupture est la pire que tu es vécu(e) ou non, la souffrance que tu ressens aujourd’hui à toutes les chances de n’être qu’une souffrance psychologique et donc toutes les chances d’être résolue très rapidement.

La bonne nouvelle ici, c’est que tu es en contrôle de cette souffrance, et que tu n’as besoin que des bons outils pour t’en sortir, mais surtout de ton envie d’avancer.

Peut-on dire que l’on aimait vraiment notre ex si on arrive à surmonter rapidement une rupture ?

C’est une question intéressante qu’on me pose régulièrement.

De mon point de vue, cette question n’a pas lieu d’être, car l’amour ne devrait pas être mesuré en fonction de la souffrance que l’on ressent et de la durée de cette souffrance.

Je pense au contraire que cette question sous-entend autre chose, le fait de croire qu’oublier son ex se résume à oublier complètement cette personne de notre vie et vivre comme si cette relation n’avait jamais eu lieu.

En gros, être un robot sans cœur.

Oublier son ex n’a rien a voir avec ça, et heureusement d’ailleurs.

Oublier son ex ne veut pas dire oublier cette personne et oublier la relation que l’on a vécue, ça veut simplement dire surmonter la souffrance que l’on ressens aujourd’hui et ne plus voir ses journées gâchées à cause des pensées que l’on a pour notre ex et pouvoir à nouveau vivre malgré la rupture.

C’est là toute la différence.

Ensuite, je pense qu’il y a une mauvaise interprétation de ce qu’est vraiment l’amour.

Le véritable amour, c’est accepter les choix de l’autre personne et ne vouloir que le bonheur de cette personne, même si pour être heureux cette personne doit nous quitter.

Tout ce qui ne rentre pas dans cette définition de l’amour se résume grosso modo à un attachement à cette personne et à ce qu’elle nous fait ressentir et non à de l’amour.

Alors oui, on peut dire que l’on aimait vraiment la personne même si on arrive à surmonter rapidement la rupture, car l’amour n’entre pas en compte ici.

Que faire maintenant ?

Si tu as vécu(e) une rupture amoureuse et que tu en souffres encore malgré le temps qui passe, je te recommande de te rendre dès à présent sur mon guide pour oublier son ex.

Tu auras tout le nécessaire pour avancer dans les meilleures conditions possibles.

Je te souhaite le meilleur,

Tony
Technicien post-rupture

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de