Deuil amoureux : pourquoi ça n’existe pas (et quoi faire à la place)

Le deuil amoureux est un moment difficile à passer, tellement qu’il a été reconnu comme étant similaire à une douleur physique forte d’après des études sur le sujet.

D'ailleurs, une légende qui a encore la vie dure aujourd’hui serait que l’on doit obligatoirement passer par plusieurs stades différents lors de ce deuil amoureux.

Pourtant, cette “affirmation” n’a rien de vrai : les différents stades d’un deuil amoureux n'existent tout simplement pas et sont amenés à te faire beaucoup plus souffrir si tu t’obstines à y croire.

Voici pourquoi.

Le mythe du deuil amoureux

Tout le monde connaît les étapes du deuil amoureux.

Pour rappel, il y a l’étape du choc et du déni, l’étape de la colère, l’étape de la négociation, l’étape de la dépression et de la douleur, et enfin l’étape de l’acceptation.

Ces étapes du deuil amoureux ont pour origine les étapes traversées par des patients en phase terminale.

Oui, tu as bien lu.

Ces différentes étapes ont été pour la première fois établies par la psychiatre Kübler-Ross qui accompagnait des personnes en fin de vie.

En accompagnant ces patients, Kübler-Ross a identifié des étapes communes à plusieurs d’entre eux : ​le modèle Kübler-Ross est né.

Depuis ce jour, ce modèle a été repris des milliers de fois et adapté à toutes les situations de notre vie ou une perte venait d’avoir lieu.

C’est pour cette raison que l’on parle de deuil après la perte d’un emploi, la perte de notre âme-sœur ou la perte de notre animal de compagnie.

Pourtant, il n’existe aucune étude scientifique sur ce modèle.

Il n’est donc pas prouvé que le deuil amoureux inspiré du modèle Kübler-Ross existe véritablement.

Pour autant, le deuil amoureux existe bel et bien : tu ressens des émotions négatives que tu dois surmonter.

Et c’est précisément là toute la différence avec le modèle Kübler-Ross : tu ne ressens pas seulement cinq émotions se suivant l’une après l’autre, mais une multitude d’émotions différentes sans ordre précis.

Deuil amoureux : ce que tu dois vraiment faire

Ne pense plus au deuil amoureux de la façon classique qui est encore enseignée aujourd’hui un peu partout.

Au contraire, la meilleure façon de te sortir de ce deuil amoureux est de prendre conscience de ce que tu ressens actuellement et d’affronter cette ou ces émotions.

Il est donc probable que tu vives en ce moment un déni, un état de choc, de la colère, de négociation, de dépression ou d’acceptation, mais ce n’est pas tout.

Tu peux AUSSI ressentir de la tristesse, de la rage, du désespoir, de la frustration, de l’apathie, de la peur, de l’anxiété, de l’angoisse, et j’en passe.

Il n’y a pas d’ordre, et il n’y a pas de nombre préétabli.

Ce n’est pas parce que tu ressens de la colère aujourd’hui que tu ressentiras l’envie de négocier ensuite.

De plus, tu n’es pas obligé de passer par le déni ou par la dépression, et heureusement d’ailleurs.

Voici précisément ce que tu dois faire à partir d’aujourd’hui.

1. Prendre du recul sur la situation

Tu as très sûrement la tête dans le guidon à l’heure actuelle concernant ta rupture amoureuse.

L’étape indispensable pour surmonter correctement et rapidement un deuil amoureux, c’est de prendre du recul en commençant par un vrai silence radio.

Alors non, ce n’est pas pour récupérer ton ex (je suis contre la reconquête amoureuse au passage), ce silence radio à pour objectif que tes émotions ne soient plus influencées par ton ex.

C’est le meilleur moyen pour comprendre tes émotions et les combattre.

2. Relever tes émotions

Une fois le silence radio démarré, prend du temps pour toi et fais ce petit exercice.

Exercice 1/2

Prends un papier et un crayon puis pose-toi cette question :

“Qu’est-ce que je ressens en ce moment ?”

Note absolument tout ce qui te passe par la tête, c’est une étape très importante.

Quelle émotion est-ce que tu ressens en ce moment ? Ou plutôt quelles émotions ?

Prends en une seule : un combat à la fois.

3. Analyser cette émotion

Quelle émotion est-ce que tu as retenu(e) ?

Colère ? Tristesse ? Anxiété ?

Supposons que ce soit de la colère.

Exercice 2/2

Reprends à nouveau ton papier et ton crayon, puis réponds à cette question :

“Pourquoi est-ce que je ressens [émotion] ?”

Encore une fois, note absolument tout ce qui te passe par la tête, même les choses les plus ridicules.

À ce stade, tu dois avoir une multitude de phrases différentes : la solution à ta souffrance y est présente quelque part.

Continuons avec l’exemple de la colère.

Pourquoi est-ce que je ressens de la colère ?

Je ressens de la colère, car j’ai le sentiment d’avoir été trahi(e) par mon ex, je n’accepte pas de voir 2 années de relation amoureuse s’envoler du jour au lendemain.

Dans cet exemple, qui était mon cas lors de ma rupture amoureuse, il y a un problème de croyance de ma part associé à un problème de projection.

Je croyais à cette époque qu’une relation amoureuse, une fois commencé, ne pouvait pas s’arrêter et que plus on passait du temps ensemble, plus la relation se solidifiait et ne pouvait plus se briser.

Cette croyance limitante m’a fait énormément souffrir lorsque la rupture amoureuse a eu lieu, j’ai dû assimiler le fait qu’une relation pouvait s’arrêter sans raison, malgré les années.

Concernant le problème de projection, j’ai imaginé l’avenir avec mon ex avec plusieurs années d’avance : je nous voyais déjà mariés, dans une maison avec des enfants.

Plus la projection est grande, plus c'est difficile d’accepter une rupture amoureuse et plus il est facile de ressentir de la colère : on pense que cette personne a tout gâché, on lui en veut.

4. Combattre cette émotion

Pour combattre l’émotion que tu es en train de viser, tu dois avoir une connaissance précise de l’origine de cette émotion.

N’hésite pas à rechercher sur internet des informations sur cette émotion et à adapter les réponses que tu obtiens en fonction de ta situation et de ton vécu.

Pour l’exemple de la colère, le simple fait d’assimiler que rien n’est garanti n’était pas suffisant : j’ai dû faire un travail sur moi beaucoup plus important et comprendre tous les tenants et aboutissant de cette rupture amoureuse pour pouvoir lâcher prise.

En bref, j’ai dû analyser une à une toutes mes émotions, tout en prenant un recul de plus en plus grand grâce aux nombreuses recherches que j’ai pu faire sur le sujet et qui m’ont amené à complètement lâcher prise après plus de deux années à en souffrir.

5. Recommencer

Il est improbable de ne ressentir qu’une seule émotion lors d’un deuil amoureux, c’est la raison pour laquelle il est primordial de recommencer ce travail jusqu’à boucler la boucle.

La chose la plus importante à se rappeler à ce stade est que l’objectif du deuil amoureux est de ne plus ressentir aucune émotion négative envers ton ex.

Que faire maintenant ?

Il faut mettre un terme à cette légende urbaine concernant les étapes du deuil amoureux.

À partir de maintenant, tu dois prendre en compte que ces étapes n’existent pas, le fait de suivre ces étapes risque de te faire souffrir et de rallonger indéfiniment ton deuil amoureux.

Il n’est pas rare de voir des personnes largués par leur ex vivre dans le déni pendant plusieurs mois pour la simple raison qu’ils pensent être bloqués dans l’étape du déni, car elles n’arrivent pas à passer vers l’étape de la colère.

Voilà pourquoi ce type de deuil amoureux est dangereux.

La meilleure manière de t’en sortir est d’écouter chacune de tes émotions une à une, puis de recommencer jusqu’à ressentir que le travail est terminé.

Quelle est l’émotion que tu ressens actuellement ?

Tu peux répondre à cette question dans l’espace commentaire juste en dessous, je me ferais un plaisir de t’aider.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de